Studio 7_At work

Studio 7 At work_Video HD_12’04”; See Studio visits.  D’abord parce que la caméra, car c’est le témoin et non le voyeur : est-ce que tu m’écoutes ? est-ce que tu me regardes ? Se savoir visionné par une caméra et savoir que l’on est soi-même un corps-vision.
C’est-à-dire une structure sensible et complexe qui s’impressionne de ce qui l’entoure, et l’imprime, ce corps nous l’appellerons corps-vision. Puis il y a une somme d’objets arrivés par hasard qui offrent des structures de probabilités, faits d’ombres, de lumières, de couleurs, de déplacements. Ensuite ne pas figer et ne pas rester figé. Et l’on peut alors commencer à lutter sur ce qui règne en nous. C’est l’instant où couche de passé, futur et de presque-présent se superposent. Tentez de se trouver un pas devant le présent ; là où le sens s’est échappé et nous échappe, dans le domaine pur de l’impensé et de l’immanent.